The Wrestler

    |  18 |
    J'aime:
    - Randy Robinson est une star du catch, adepte du grand spectacle et attaché à sa communauté de fans. Un jour, foudroyé par une crise cardiaque, Randy est contraint de quitter le ring. L'opportunité pour lui de renouer avec sa fille qu'il a perdu de vue et de débuter une histoire d'amour... Mais Randy est-il vraiment prêt à lâcher le ring ? The Wrestler, drame musclé rythmé par des combats de catch impressionnants et réalistes, raconte l'histoire vraie de Randy Robinson, star du catch des années 1980, dont le parcours n'est pas sans rappeler celui de Mickey Rourke, qui fit son come-back réussi dans le monde du cinéma avec ce rôle.
    Affiche du film The Wrestler
    ma note
    je suis fan
    ajouter à mes films

    Notez le film : 


    ecrire mon avis/critique
    BANDE ANNONCE
    VF

    The Wrestler

    BLOG
    UTILISATEURS
    (3.4 pour 408 notes)
    REALISATION:
    ANNEE:
    PAYS:
    DUREE:
    1h 45min
    ACTEURS:
    + Fiche complète

    The Wrestler : Films proches

    <
    1
    2
    >
    Affiche du film The Fountain
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Pi
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Noé
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Requiem pour un champion
    Film
    pas de bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Black Swan
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Gone Baby Gone
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Synopsis du film The Wrestler

    Dans les années 1980, Randy "The Ram" ("Le Bélier") Robinson était une star du catch professionnel, mais il est peu à peu redescendu de son Olympe. 20 ans plus tard, seul et quasi oublié de tous, il survit grâce à des petits boulots et sur les bribes de sa gloire passée. Après un match d'exhibition, il endure une crise cardiaque ; un médecin lui explique qu'un autre combat lui serait fatal. Il décide alors de se ranger définitivement, en prenant un boulot dans une grande surface. Il voudrait se réconcilier avec sa fille et débuter une nouvelle vie auprès d'une strip-teaseuse compréhensive.

    Photos du film The Wrestler

    Ajouter une photo du film The Wrestler

    Extraits de films, bande-annonces

    Vous pouvez ajouter un extrait de film de The Wrestler
    Bande Annonce
    Bande-annonce VF
    999 Vues
    Bande Annonce The Wrestler
    Bande-annonce VF
    2686 Vues
    1
    2
    page 1

    Listes avec le film The Wrestler

    Ajouter une liste au film The Wrestler
    Les votes sont clôts! Merci pour votre participation à tous! Retrouvez les 30 meilleurs films élus par vous à l'adresse ci-dessous. Vous pouvez bien sûr continuer à voter pour les films qui vous ont...
    Ils sont vieux, plus très en forme, ont déjà vécu tout ce que la vie avait à leur offrir mais refusent la fatalité. Pour prouver aux autres mais surtout à eux-mêmes qu'ils ne sont pas encore finis, ils...

    vos dernières critiques de film

    Ajouter une critique au film The Wrestler
    BIBI62
    Le 07/10/2009
    127 critiques
    Simple retour en grâce de Mickey Rourke, simple performance, on s'interrogeait un peu avant d'aller voir ce film.Et bien il faut avouer qu'on a ici un vrai film intimiste, percutant, brut, réaliste, traité façon reportage sur la descente aux enfers de cette ancienne gloire du catch qui tente un come-back assez pathétique tout en essayant de remettre un peu d'ordre dans sa vraie vie, mais il est déjà trop tard, le temps perdu ne se rattrape pas, il le sait au fond de lui.
    Le film commence en suivant de dos ce personnage qu'on suit jusqu'à découvrir peu à peu un visage enfoui sous une longue chevelure peroxydée improbable, ravagé par les combats, les excès, un corps détruit et maintenu à coup de piqures et vitamines, la première partie nous montre Randy, survivant à sa passion dans des combats de "vétérans"(touchante scène de dédicaces d'autographes des anciens catcheurs, lorsque Randy observe ses collègues ,handicapés, vieillissant), ici le monde étrange du catch nous est révélé dans toute sa spécificité particulière, un peu comme un cirque bestial, avec la violence presque insoutenable de ces combats de titans qui osent tout (agrafes et fourchettes plantées dans le corps), masochistes jusqu'à sacrifier leur corps.Ainsi on est sans cesse "dans la peau" du personnage de Randy, au sens propre, le metteur en scène filme au plus près ce corps ravagé mais encore debout, qui traîne avec lui tout son passé, comme pour encore mieux nous faire ressentir sa douleur de vivre, à travers ses blessures.
    Puis Randy va être contraint d'arrêter, son corps ne suit plus, alors il va essayer de se rapprocher de la vraie vie, va retrouver pour un temps sa fille rejetée, et chercher la compagnie d'une strip teaseuse.Mais seul le ring le bonifie, sa place est là et nulle part ailleurs.
    Ce fauve blessé, qui tente de se remettre en cage, de s'apaiser,va finir de brûler ses ailes, dans un dernier combat, est interprété par un acteur qui fait ici sa vraie résurrection.
    On a tout dit sur ce come-back de Mickey Rourke, mais il est vrai qu'il "est" le personnage à un tel point qu'il ne semble pas jouer, on sait qu'il a hésité à accepter ce rôle du fait justement du rapprochement avec sa propre existence, en même temps c'est ce qui en fait la véracité, la justesse, et tout son passé d'acteur nous ressort à la figure, on a même des allusions comme lorsque Randy, en écoutant une chanson des années 80, dit qu'il déteste les années 90, alors on ne peut que penser à son propre calvaire dans ces années-là.Fiction et réalité sont mêlées et finissent par nous troubler, aussi par la façon très réaliste, presque documentaire, de la mise en scène.
    Comme un baroud d'honneur, l'acteur porte le film sur ses épaules de gladiateur, en se livrant totalement, se mettant à nu, il nous émeut, on compatit avec lui, jusqu'à en être bouleversé.
    Malgré un physique détruit par les excès de toutes sortes, il garde un véritable charisme, une présence physique animale et intense qui font de lui un acteur immense, sans avoir besoin d'en rajouter.Imposant et touchant, il se donne tout entier au personnage, à la fois fort et fragile, .Espérons que ce rôle lui permettra-enfin-de revenir pour de bon.
    A ses côtés, deux rôles féminins très forts: la stripteaseuse à laquelle il tente de s'accrocher, magnifique Marisa Tomeï, alors que Randy veut échapper à sa vie réelle en catchant, elle au contraire veut échapper enfin à son métier de stripteaseuse pour retrouver la réalité et son fils, le symbole en est leur prénom: Randy ne supporte pas qu'on l'appelle par son vrai prénom, Robin, alors que Cassidy veut retrouver le sien, Pam.
    Et aussi la bouleversante Evan Rachel Wood, la fille oubliée par son père, qui ne lui a jamais pardonné, avec qui il tente le tout pour le tout.Leurs quelques scènes ensemble sont toutes en simplicité et sobriété, sans chichis, comme les larmes de Mickey Rourke, à l'image du film tout entier qui dégage une sincérité désarmante, ce qui en fait la force et la sensibilité.
    La fin nous offre son sacrifice, celui du dernier combat désespéré du Bélier, alors lorsqu' il se jette dans le vide, c'est pour encore vivre le spectacle, sa passion, même déchu, usé, jusqu'au bout.
    Sans être le chef-d'oeuvre annoncé ici et là, on assiste à un mélodrame poignant et sans effets, sur la tragédie d'un homme blessé au corps et au coeur, tout en assistant à la renaissance d'un grand acteur, rugissant encore et toujours, l'Oscar lui tend les bras!.

    MA NOTE: 15/20


    Site web:  http://lecinedejo.blogs.allocine.fr
     Fermer Fermer
    En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer le fonctionnement du site, vous proposer des publicités ciblées adaptées à vos centres d'intérêt et réaliser des statistiques de visites