Conjuring 2 : Le Cas Enfield

    |  17 |
    J'aime:
    LE 1ER FILM ÉTAIT FLIPPANT... LE 2ÈME EST TRAUMATISANT ! - Toujours réalisé par James Wan, maître de la peur, Conjuring 2 : Le Cas Enfield, film d'horreur démoniaque haletant et oppressant, nous plonge à nouveau dans l'histoire d'Ed et Lorraine Warren, qui se rendent cette fois dans le nord de Londres pour venir en aide à une famille hantée par des esprits maléfiques... Commence alors pour eux leur plus terrifiante enquête.
    Affiche du film Conjuring 2 : Le Cas Enfield
    ma note
    je suis fan
    ajouter à mes films

    Notez le film : 


    ecrire mon avis/critique
    BANDE ANNONCE
    VF
    VO

    Conjuring 2 : Le Cas Enfield

    UTILISATEURS
    (3.7 pour 132 notes)
    REALISATION:
    ANNEE:
    PAYS:
    Etats-Unis,Canada
    DUREE:
    2h 14min
    ACTEURS:
    + Fiche complète

    Conjuring 2 : Le Cas Enfield : Films proches

    <
    1
    2
    >
    Affiche du film Conjuring : Les dossiers Warren
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Insidious : Chapitre 2
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Insidious
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Paranormal Activity 5 : Ghost Dimension
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Paranormal Activity 4
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Affiche du film Paranormal Activity 2
    Film
    Voir la bande annonce Vous et ce film

    Notez le film : 


    Synopsis du film Conjuring 2 : Le Cas Enfield

    Lorraine et Ed Warren se rendent dans le nord de Londres pour venir en aide à une mère qui élève seule ses quatre enfants dans une maison hantée par des esprits maléfiques. Il s'agira d'une de leurs enquêtes paranormales les plus terrifiantes…

    Photos du film Conjuring 2 : Le Cas Enfield

    Ajouter une photo du film Conjuring 2 : Le Cas Enfield

    Extraits de films, bande-annonces

    Vous pouvez ajouter un extrait de film de Conjuring 2 : Le Cas Enfield
    1
    2
    page 1

    Listes avec le film Conjuring 2 : Le Cas Enfield

    Ajouter une liste au film Conjuring 2 : Le Cas Enfield
    Vous cherchez une liste des meilleurs blockbusters du cinéma mondial ? Votre recherche s'arrête ici puisque cinetrafic a compilé une liste des plus gros films à succès de l'histoire du cinéma....

    A l'heure où les vies s'exposent sur les réseaux sociaux, des présences fantomatiques et des esprits maléfiques invisibles reviennent hanter...

    vos dernières critiques de film

    Ajouter une critique au film Conjuring 2 : Le Cas Enfield
    sebd59
    Le 02/07/2016
    424 critiques
    James Wan nous offre de nouveau une bonne frayeur avec cette suite de Conjuring avec de nouveau un dossier traité par les époux Warren. Dès l'ouverture et jusqu'à la fin du film, il y a une atmosphère angoissante qui donne des frissons, et cela malgré l'utilisation d'artifices que l'on retrouve dans des sagas de mauvaises qualités comme Paranormal Activity. Mais ici, ces artifices sont bien utilisés et ne sont pas le seul élément d'épouvante. De nouveau, James Wan offre un film à la réalisation et à la photographie léchées. Et l'on est épaté par l'interprétation de Madison Wolfe.

    Site web:  http://1oeildanslasalle.canalblog.com/archives/2016/07/02/34040256.html
    tinalakiller
    Le 18/07/2016
    378 critiques
    J’avais déjà beaucoup aimé Conjuring : Les Dossiers Warren par la même équipe (James Wan à la réalisation, le couple Patrick Wilson-Vera Farmiga devant la caméra), c’est pour cette raison que j’ai voulu aller découvrir cette suite très rapidement, même si j’avais peur qu’elle ne soit pas à la hauteur du premier opus (et je précise que je n’ai pas encore vu entre-temps le – visiblement – désastreux spin-off Annabelle de John R. Leonetti). En dehors de la horde d’ados déchaînés dans la salle qui ont foutu un incroyable bordel (donc j’en profite : allez vous faire foutre !), j’ai étonnamment aimé cette suite qui elle aussi s’inspirerait bien d’une histoire vraie (ce qui bien mis en avant – même si les ados dans la salle ont mis une plombe à capter l’info – donc en plus ils ne savent pas lire, passons). En effet, entre 1977 et 1979, la famille Harper (qui vit donc à Enfield en Angleterre), aurait été harcelée et menacée par un fantôme. Ce fait divers avait déjà été au coeur d’un téléfilm en 2015, The Enfield Haunting, avec Timothy Spall. On aurait pu croire que le changement de lieu (le premier film se déroulait entièrement aux Etats-Unis, cette suite une bonne partie en Angleterre) était superficiel. En réalité, il ne fait que confirmer la volonté de proposer un film différent (ce qui est déjà bien en soi – même s’il s’agit d’un film commercial) tout en gardant certaines structures déjà présentes dans le premier. Il y a un bon compromis trouvé pour faire une bonne transition entre les deux films sans donner une impression de répétition. Je dirais d’ailleurs que cette suite ne devrait pas perturber ceux qui n’auraient pas eu l’occasion de découvrir le premier opus. En fait, il reprend bien la structure du premier film dans le sens où durant une première partie, on nous présente parallèlement le travail des Warren et la famille en détresse attaquée par les fantômes, puis dans la seconde partie, il y a une rencontre entre la famille et les Warren (jusqu’à la solution finale). Mais pourtant on a clairement pas l’impression de voir la même chose. Peut-être parce qu’on passe de la campagne éloignée du monde (dans le premier opus) à un environnement plus urbain. Ces deux films font tous les deux peur (en tout cas en ce qui me concerne) mais grâce à l’environnement, je dirais que cette peur en question s’exprime différemment. C’est plus ça qu’il faut retenir que le changement de pays. En tout cas, l’ambiance très années 70s (dans les costumes, décors ou même choix musicaux) fonctionne toujours autant. Ca permet de rendre hommage au cinéma d’horreur de cette époque mais en n’essayant pas à tout prix de faire du copier-coller.
    Certes, on retrouve pas mal de jumpscares mais je trouve qu’ils sont très efficaces, c’est déjà pas si mal (surtout quand on voit l’état du cinéma d’horreur actuellement). Au-delà de la peur que j’ai ressentie, je trouve qu’on trouve mine de rien une certaine inventivité qui fait plaisir à constater, surtout de la part d’un film de studio. Certaines scènes sont vraiment intenses grâce à des idées bien exécutées. Evidemment, toutes les scènes avec la vieille madame démon sont flippantes (notamment celle avec le tableau, très bien faite). Il y a aussi cette scène dans laquelle le couple Warren et autres intervenants se retournent pour pouvoir faire parler le démon dans la petite fille : on voit, dans le flou et en arrière-plan, le changement de personnage. C’est ça qui est effrayant : on ne voit pas clairement ce qui se passe et en même temps le peu qu’on voit permet au spectateur d’aller puiser dans une certaine imaginaire et surtout de s’attendre à ce qu’il ne veut pas voir. Justement cette question sur la perception est très bien traitée dans le film, notamment autour de ce qu’on voit et ce qu’on croit (voir). A noter la présence de détails, notamment en ce qui concerne une des « révélations » permettant de résoudre l’intrigue. On sent toujours l’investissement et la patte personnelle de James Wan. La mise en scène est toujours aussi soignée et précise. Il y a aussi un grand soin accordé aux décors et aux costumes, qui contribuent aussi à l’atmosphère angoissante très présente. L’ensemble est également très prenant. La preuve : avant d’aller au cinéma, je n’avais pas pris le soin de regarder la durée. J’ai été surprise d’apprendre en sortant de la salle qu’il durait 2h13. Je n’ai pas senti de longueurs. Certes, pourtant, le film prend le temps d’exposer l’histoire mais je ne me suis pas ennuyée car le montage, très équilibré pour présenter les deux parties, est très efficace, et surtout encore une fois, il y a une ambiance présente du début jusqu’à la fin. Le casting est également à la hauteur. Comme dans le premier opus, Patrick Wilson et Vera Farmiga sont très bons. Encore une fois le couple qu’ils forment fonctionne et reste attachant. Tous les seconds rôles sont également très bons, notamment en tête Madison Wolfe, bluffante en gamine possédée à la limite de la schizophrénie par moments. Elle m’a parfois rappelée à l’époque la petite Regan (Linda Blair) dans L’Exorciste sans toutefois chercher à l’imiter.

    Site web:  http://tinalakiller.com/2016/07/12/conjuring-2-le-cas-enfield/
     Fermer Fermer
    En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer le fonctionnement du site, vous proposer des publicités ciblées adaptées à vos centres d'intérêt et réaliser des statistiques de visites